Kalounette légère pour Victor

mai 5, 2016 dans Couture accessoires, Couture vêtements par Grain de CEL

Le petite Victor est né ! Pour fêter cela, mon cher et tendre m’avait « commandé » une kalounette.

Cela faisait super longtemps que je n’en avais pas cousu !

J’ai décidé de faire une version « mieux finie », la version sans couture apparente ! Certains commentaires sur le net précisaient que cette version était un peu galère à comprendre, et je dois avouer que je me suis un peu arraché les cheveux à certaines étapes !

J’ai choisi des guitares, parceque j’adore ce tissu, tout simplement !

Comme je n’ai pas trouvé de polaire dans une jolie couleur assortie, j’ai jeté mon dévolu sur un minky noir.

Une fois la cousette commencée, je me suis rendue compte que le minky était vachement léger tout de même…. qu’à cela ne tienne, ce sera une kalounette de demi-saison / été ! En 5-9 mois donc, pour un bébé né fin janvier !

Comme je le disais plus haut, j’ai rencontré pas mal de galères cette fois encore…. d’ailleurs, j’ai un peu cette impression de régresser en couture ces derniers temps…. c’est assez agaçant d’ailleurs…. bref !

Comprendre le montage sans couture apparente, faire de belles coutures (je trouve cette méthode de montage un peu approximative quand même….), le tout avec du coton, associé à du minky. Haaaaaa ! Le minky ! c’est beeeaaauuuu ! Mais que c’est pénible ! Déjà à couper c’est pénible ! On peut le poser 10 fois, en essayant de ne pas le tendre, il ne prend jamais la même forme ! Va couper une pièce précise là-dedans ! Et à coudre, c’est pas mieux ! ! Çà glisse, on arrive jamais à le placer correctement ! Grrr ! Rappelle-moi de ne plus JAMAIS craquer sur un minky !

Après plusieurs heures de couture, j’étais persuadée que ce serait loupé… mais bon, foutu, pour foutu, autant essayer d’aller au bout !

Et un fois terminé, quand j’ai retourné ! Whaouuuu ! Trop contente du résultat ! Jubilatoire presque ! lol !

C’est à ce moment là que je pose les pressions Kam, appelle l’homme pour lui faire découvrir « la bête », j’ouvre les pressions, toute fière de moi, et là….. CRAAAAAACKKKK !

Le tissu se déchire au niveau de la première pression……..

Tu imagines un peu dans quel état j’étais ?!?! D’abords, j’aurais pu en pleurer ! Et puis, je m’en suis voulue ! Ben oui, j’aurais dû me rendre compte que mes tissus avaient besoin d’être renforcés pour pouvoir y poser des pressions, mais je ne l’ai pas fait….

Alors j’ai abandonné ce projet quelques temps, me suis beaucoup creusé les méninges, ai demandé conseil à ma copine du 13 (encore !), et aussi à ma vendeuse préférée de mon magasin de tissu local ! Je les en remercie grandement toutes les deux d’ailleurs !

J’ai fais un mixte  de toutes nos idées et j’ai tenté l’impossible : réparer !

J’ai d’abords demandé l’aide de l’homme de la maison, pour enlever les pressions posées, et c’est là que je me suis rendue compte que le tissu s’était abîmé autour de toutes les pressions en réalité….

Puis j’ai retourné, et posé de la vliesline sur l’envers au niveau des pressions, pour renforcer le tissu au moins à ce niveau…

Ensuite, pour « cacher la misère », sur l’endroit, j’ai appliqué un biais, en arrondi selon la forme du devant opposé et donc des « trous » des pressions.

Et pour finir, pour renforcer encore, j’ai cousu des petits carrés de ruban de sergé de coton, sous chaque pression, à la main, délicatement, pour que ce soit invisible sur l’endroit.

Et j’ai reposé les pressions !

Et ma fois, c’est réparé, pas trop moche, et solide ! OUF !

Il ne me restait plus qu’à mettre le prénom, en Flex, pour changer !

 

 

mDSC_0021

 

Les manchons

mDSC_0022

mDSC_0023

 

Ouverture !

mDSC_0027

mDSC_0030

mDSC_0031

mDSC_0026

 

Le Flex !

mDSC_0024

 

Biais « cache-misère »…

mDSC_0028

 

Ruban en sergé de coton

mDSC_0029

mDSC_0033

mDSC_0034

 

Après ce looooonnnnnggg article, il ne me reste qu’une chose à dire : Bienvenue Victor, et félicitations aux heureux parents Marion et François !